La saint Valentin au Japon

saint-valentin-japon

La Saint Valentin est au Japon comme partout dans le monde la fête des amoureux.

Cependant, une différence notable se crée au pays du soleil levant, où ce sont seulement les femmes qui offrent des chocolats aux hommes. Pas d’inquiétude pour la gente féminine, 1 mois après ce sont aux hommes d’en faire de même avec le White Day.

Les origines de la Saint Valentin au Japon

Les origines de la date de son introduction au Japon sont floues et remonteraient entre les années 30 et 50 où deux chocolateries, Morozoff et Morinaga, se disputent l’initiative de cette fête. La société Morinaga s’inspirant fortement du slogan de la campagne américaine « giving chocolates on Valentine’s Day is a way for men to express love to women » (donner des chocolats le jour de la saint Valentin est une manière aux hommes d’exprimer leur amour aux femmes), aurait mal traduit le slogan inversant les rôles. Cette erreur de traduction donnera aux femmes l’opportunité de témoigner leur amour par les chocolats.

Malgré le peu d’intérêt que suscite au départ cet évènement, la Saint-Valentin va finalement s’ancrer dans les mœurs et inspirer de nombreux mangas à l’instar de B Gata H Kei.

Chocolats et pratique

Les chocolats offerts lors de la saint Valentin n’ont pas tous la même signification en fonction de la personne qui les reçoit.

Les giri-choco (義理チョコ, littéralement « chocolat de courtoisie ») sont ceux offerts par marque de politesse aux hommes que les femmes fréquentent souvent mais avec qui elles ne sont pas familières (collègues, patron, etc). Ces chocolats sont plus vu comme une obligation sociale et achetés en magasin.

Honmei-choco (本命チョコ, pouvant être traduit par “chocolat de la destinée ») sont offerts à la personne aimée. Ces chocolats sont souvent dans une boite en forme de cœur et ont une symbolique plus puissante s’ils sont faits à la main. Ils peuvent aussi servir aux femmes timides à témoigner leur amour à travers ces chocolats. Les honmei-choco sont souvent aperçus dans les mangas ou dramas japonais.

Les tomo-choco (友チョコ, “chocolats de l’amitié”) sont souvent offerts d’une amie à un(e) ami(e) et sont essentiellement utilisés au lycée et collège.

Depuis un certain temps de nouveaux chocolats ont fait leur apparition à la Saint Valentin, les jibun-choco (自分チョコ, “chocolats pour soi-même ») pour les célibataires. Ils sont de plus en plus populaires auprès des japonaises voulant se détacher de plus en plus des giri-choco.

Contrairement aux occidentaux, la Saint Valentin au Japon est principalement fêtée en journée ; la soirée en amoureux étant réservée le 24 décembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Main Menu